Double Assassinat dans la Rue Morgue (Murders in the Rue Morgue)

Double Assassinat dans la Rue Morgue (Murders in the Rue Morgue)

Synopsis : Paris 1845. Pierre Dupin, jeune étudiant en médecine, soupçonne le Dr Mirakle d’être l’auteur de meurtres de jeunes femmes, après avoir assisté à son spectacle donné dans une foire en compagnie d’un gorille intelligent.

Critique : 1932. Après avoir été exclu du tournage de Frankenstein au profit de James Whale, Robert Florey hérite de la réalisation de Double Assassinat dans la Rue Morgue, produit par Universal. La réalisation ne se démarque pas du tout-venant de l’époque. Ce qui frappe le plus, ce sont les libertés prises avec la nouvelle de Edgar Alan Poe : le personnage du marin est remplacé par le docteur Mirakle, l’orang-outan par un gorille… Liberté également sur la représentation de Paris, ré-imaginé et limite expressionniste. Le final sur les toits de la capitale préfigurera un autre grand succès qui sortira l’année suivante, King Kong.

Le casting est dominé par Bela Lugosi, totalement habité par son rôle de savant fou. Le reste du casting oscille entre fade (Leon Ames) et mignonne (Sidney Fox).

Malgré ses défauts, Double Assassinat dans la Rue Morgue propose un divertissement sympathique à l’atmosphère lourde et à la réalisation classique, comptant dans le paysage fantastique.

Edition blu-ray :

Bel effort de la part de Elephant Films que de nous proposer la première adaptation cinématographique de la nouvelle de Poe. Au regard de l’ancienneté du film et malgré quelques tâches résiduelles, les images sont très belles avec des noirs profonds et parfois une jolie clarté dans les zones éclairées. Les dialogues sont audibles et très peu de souffle est à déplorer.

Fiche technique :

  • Réalisateur : Robert Florey
  • Scénario : Tom Reed et Dale Van Every
  • Musique :
  • Photographie :
  • Pays d’origine : Etats-Unis
  • Genre : Fantastique, horreur
  • Format : Noir et Blanc
  • Durée : 61 mn
  • Date : 1932

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :