Le Film Noir, c’est quoi?

Le Film Noir, c’est quoi?

Le Faucon Maltais (1941), Assurance sur la Mort (1944), Laura (1944) et Adieu, Ma Belle (1944) sont passés au crible par le critique cinéma Nino Frank pour le compte de la revue L’Ecran Français. Leur trouvant de très nombreux points communs, il invente l’expression « Film Noir » pour caractériser ce genre cinématographique. Mais c’est quoi un film noir exactement? Voici un début de réponse en 10 points.

  1. Film Noir est une expression née en 1946 pour désigner un genre qui a connu son point culminant entre 1944 et 1955. Il puise ses origines dans les romans policiers de Dashiell Hammett et son détective Sam Spade, de Raymond Chandler et son privé Philip Marlow ou de James Cain et ses femmes fatales. Cette période dite classique a influencé de nombreux films et ce jusqu’à nos jours avec les thrillers de Don Siegel (L’Inspecteur Harry), le tech-noir ultra-référencé de Ridley Scott (Blade Runner), les prédatrices d’Adrian Lyne et de John Dhal (Liaison Fatale, Last Seduction) ou les policiers violents de Curtis Hanson ou de James B. Harris (L.A Confidential, Cop).
  2. Le cadre historique est un monde contemporain mais corrompu ayant perdu toute ses certitudes morales. Le cynisme des personnages reflète la peur de la bombe atomique, de la guerre froide, du totalitarisme, de la propagande, du maccarthysme et du pouvoir dissolu des politiques et de la presse. Les vétérans de la seconde guerre mondiale se sentent comme aliénés, à la dérive avec le sentiment d’avoir perdu le contrôle de leur vie. Le mouvement libéral est alors en pleine crise due à la montée en puissance du communisme et du matérialisme provoquant une forte perte de confiance dans le progrès et la bonté humaine.
  3. Le personnage principal est un être introverti, solitaire, dur, pessimiste mais cependant philosophe. Il est l’exact opposé du héros de cinéma disons conventionnel. C’est un plutôt un homme « normal », souvent vétéran de l’armée ou détective et se définit par sa capacité à survivre et à restaurer le bon droit.
  4. Le héros est toujours en quête de quelque chose ou de quelqu’un dans un monde sombre, dangereux. Au cours de cette quête, il sera battu, interrogé, persécuté. Il en ressortira plus fort ou… mort. Autour de lui, les apparences sont trompeuses, les individus changent d’identité ou de camp, l’intrigue connait de nombreux rebondissements.
  5. L’environnement est soit intérieur soit extérieur. Ce dernier est représenté par les ruelles sombres et humides des grandes villes. Mais aussi des boîtes de nuit, des bars malfamés, des commissariats de police ou des bureaux de détectives. Le monde intérieur est à rechercher du côté des traumatismes du héros.
  6. L’antagoniste du héros est la femme fatale, vénale, en tout cas dangereuse pour ce dernier et qui va tenter de le séduire pour mieux le manipuler. Elle est attirante avec ses lèvres sombres et ses longs cheveux détachés. Elle est mariée généralement à un homme riche et plus âgé.
  7. Le héros peut s’appuyer sur un autre personnage féminin. La femme au foyer, la partenaire, la secrétaire qui vient faire bonne mesure face à la femme fatale.
  8. Forte présence d’une voix-off, qui de façon narrative ou confessionnelle, raconte l’histoire aux spectateurs comme un besoin de se repentir. Le spectateur se retrouve projeté dans le roman à la première personne.
  9. Le style du Film Noir est lui aussi violent avec des intérieurs claustrophobes, baignant dans la pénombre, enfermés dans le cadre de la caméra, de nombreux plans de nuit, des prises de vue aux éclairages discrets, des scènes expressionnistes poussées à l’extrême avec des éléments déformés, grotesques, exagérés.
  10. L’iconographie du Film Noir emprunte les trottoirs trempés de pluie, les ruelles sombres, les enseignes publicitaires aux néons clignotants, les foires et les carnavals (la folie dans l’expressionnisme allemand). la ville est laide, dangereuse, tentaculaire où l’âme humaine se perd. Les icônes médiatiques sont également très nombreuses. Le téléphone, les journaux, les enregistreurs vocaux sont souvent présents pour permettre à tout à chacun de se connecter aux autres.

%d blogueurs aiment cette page :